14/05/2008

Un nouveau décret pour les Maisons de jeunes


les centres et maisons de jeunes

Ce sont des associations implantées localement qui ont pour objectif de favoriser le développement d’une citoyenneté critique, active et responsable, principalement chez les jeunes de 12 à 26 ans, par une prise de conscience et une connaissance des réalités de la société, des attitudes de responsabilité et de participation à la vie sociale, économique et culturelle.

Il existe trois type de Centres de Jeunes : la Maison de Jeunes, le Centre de Rencontre et d’Hébergement et le Centre d’Information des Jeunes.
Le rôle social et sociétal des Centres de jeunes est confirmé par quelques chiffres marquants: 188 Centres de Jeunes reconnus et subventionnés, plus de 500 travailleurs ETP et près de 10 millions euros de budget ainsi que et surtout des milliers de jeunes bénéficiaires.

Le Parlement de la Communauté française a adopté le 6 mai dernier (47 oui, 0 non et 27 abstentions) un décret très attendu par le secteur des Centres de jeunes.


Après un travail de concertation fructueux avec tous les représentants du secteur, le Ministre de la Jeunesse, Marc Tarabella, a proposé un texte visant à garantir la pérennité des Centres de jeunes.


Quelles sont les avancées de ce nouveau décret ?

Tout d’abord, mettre fin à une incohérence qui faisait qu’une association agréée n’était pas nécessairement subventionnée. Le double statut de « reconnaissance » et « d’agrément » est source de confusion et d’une surcharge administrative préjudiciable aux activités de terrain. La notion de « reconnaissance » est donc supprimée pour ne maintenir uniquement que la notion « d’agrément ».

Il faut savoir que depuis 2004, 13 Centres de Jeunes ont été reconnus mais non subventionnés en raison d’un flou juridique induit par l’ancien décret. Ainsi, des structures avaient des obligations légales mais ne percevaient pas de financement en vue d’accomplir leurs missions. L’agrément est désormais lié à la mise en œuvre d’un plan d’action quadriennal tout en étant subordonné au respect de conditions générales et particulières.

Ensuite, permettre une meilleure gestion financière du secteur. Les subventions seront dorénavant accordées selon des critères objectifs : la taille et le volume d’activités de ces Centres.

En plus de la pérennisation des associations existantes, du financement des 13 nouveaux Centres de Jeunes jusque-là reconnus mais non agréés, 3 nouvelles Maisons de Jeunes viennent d’être agréées.


Autres avancées, les horaires d’accueil des Maisons de Jeunes seront revus (en concertation avec le secteur) afin de mieux correspondre aux réalités de terrain et aux rythmes de vie des jeunes d’une part tandis que l’action des professionnels de la jeunesse sera renforcée en la fondant sur des objectifs pédagogiques, d’autre part.


Par ailleurs, le texte contient d’autres dispositions porteuses comme celles visant à améliorer l’articulation entre les Centres d’Information et les Maisons de Jeunes et celles renforçant la transparence des décisions d’agrément via l’établissement de critères clairs.



 

12:28 Écrit par Fabian MARTIN dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |