20/12/2011

NOEL SOLIDAIRE ... le 25 décembre

Noël solidaire 2011 - Sudpresse.JPG

Pour la 7ème année consécutive, l'association de jeunesse " Excepté Jeunes " accueillera les personnes les plus fragilisés  (bénéficiaires du Resto du Cœur de Namur) en organisant une grande fête de Noël le 25 décembre à Namur ...


Au programme :

==>    12H30 :    Prise en charge de nos hôtes au Quartier de Bomel (transport assuré par la générosité du TEC Namur Luxembourg)
==>    13H :    Repas de Noël
==>    vers 17H :    Séance de cinéma (Acinapolis de Jambes)
==>    19H30 :    Retour à la salle pour y déguster les traditionnels Cougnoux de Noël et café/cacao chaud pour tous - visite de Père Noël !
==>    vers 21H :    Distribution de colis alimentaires, produits d'hygiène, d'entretien et vêtements
==>    Vers 22 H :    Retour à domicile des invités par le bus du TEC



Cette journée est l'occasion d'offrir un jour de Noël chaleureux aux plus démunis ...


 

00:43 Écrit par Fabian MARTIN dans solidarité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

16/09/2011

Fêtes de Wallonie : opération sauvetage

EJ sauvetage 2011 copie.jpg

00:24 Écrit par Fabian MARTIN | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/02/2011

Prévention? Tournée générale!

Source: L Avenir - Pascale SERRET

L'alcool chez les étudiants reste au centre des préoccupations.

L'alcool chez les étudiants reste au centre des préoccupations.

Les jeunes picolent trop. Ils se tuent trop. Le Campus tour prévention a commencé hier, dans la cour d'une haute école namuroise. Une première.

Les étudiants hésitent. Ils regardent le cuistax sur la ligne de départ. Et puis les flèches tracées sur le sol à la craie rose, entre les petits cônes orange. Parcours easy. Un enfant le ferait en rigolant. Mais ici, dans la cour étroite de la Haute École Albert Jacquard à Namur, les pédaleurs ont de 18 à 23 ans. Et avant de «démarrer», il y a un préalable : chausser des lunettes spéciales. Design franchement pas terrible, mais effet garanti : elles simulent la vision d'un adulte qui conduit avec 1,5 gramme d'alcool dans le sang.

Lunettes spéciales sur le nez, un jeune se lance. Hop! Il écrase instantanément un cône avec sa roue arrière gauche. Dans un tournant pas bien vicieux, à deux à l'heure, il bute à nouveau sur un autre cône. «Là, il est mort! » clame l'une des animatrices de l'association Excepté Jeunes. Un mètre plus loin, le chauffeur cale à nouveau. Cette fois, il n'insiste pas et, à tâtons, il écarte froidement l'obstacle qui bloque sa roue. «Il est encore mort! » diagnostique une fois de plus l'animatrice. L'étudiant a fini. Il se relève. «Une torture! » conclut-il.

Les autres confirment : «On se sent dedans », s'étonne Daïna, 20 ans. «J'ai vraiment l'impression d'avoir bu : l'estomac qui tourne, du mal à estimer les distances, les dimensions ...» «Moi, j'ai carrément mal au coeur », glisse Marie, qui va s'asseoir à l'écart sur un banc.

«Une légère nausée, ça peut arriver », explique l'animatrice d'Excepté Jeunes. «Vous pouvez avoir l'impression que vous n'avez jamais été comme ça, même bourrés. Mais c'est parce que, le plus souvent, on met le temps. On boit, on mange, le temps passe. Le cerveau s'adapte. Ici, votre cerveau n'est pas en phase avec votre vision déformée. Mais c'est la même perception qu'avec 1,5 gramme dans le sang. La limite, c'est 0,5. Et 1,5 gramme, c'est retrait de permis !» rappelle l'animatrice.

«Une promesse»

À l'autre bout de la cour, ça défile au crash test. Il s'agit de reconstituer un frontal à 30 km/h. Ça vous a comme un faux air de Walibi : un plan incliné, un mini-wagon à deux places, des ceintures de sécurité et un système hydraulique pour remonter la «voiture» en haut des rails. On lâche. Grondement des roues métalliques. Et c'est le choc en bas de la mini-côte. Les têtes partent en avant, le bruit est terrible. «Impossible d'anticiper le moment où ça va arriver! » souffle Lolita, 19 ans. «Ça fait un peu mal aux côtes et au cou. Je n'ai jamais ressenti ça, même quand j'avais bu. C'est vachement bizarre. Et ça fait... quelque chose », témoigne l'étudiante.

Lolita ne boit pas quand elle prend sa voiture. «C'est une promesse que je me suis faite », dit la brunette. Pourquoi? Le regard file ailleurs. La vie vous fignole parfois d'autres crash-tests, moins sécurisés que celui-ci.

Daïna non plus ne boit pas. «Je ne supporte pas... C'est moi qui fais Bob le plus souvent ». Et Mélanie, qui a sa licence pour 18 mois et peut conduire seule, sait trop bien que son copain a tendance à boire systématiquement quand ils sortent. «J'ai un ami qui a pris un virage à 150 km/h, complètement bourré. Il a accroché des sapins. Il a vraiment eu de la chance de s'en sortir. ». Mélanie et Daïna sont d'accord : les filles, quand même, ça a moins tendance à «tenter le diable ».

12:37 Écrit par Fabian MARTIN | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/02/2011

Marcourt et Excepté Jeunes s'attaquent à l'alcool à l'école

(21/02/2011)

Le ministre ne veut pas être un “trouble-fête”. Il veut aider les jeunes à être conscients de leurs actes

BRUXELLES En 2005, 2.196 jeunes Belges âgés de 10 à 17 ans ont été interviewés sur leur consommation d’alcool. 40 % des jeunes déclarent consommer des boissons alcoolisées. Plus de garçons (45 %) que de filles (36 %) boivent de l’alcool. 70 % des jeunes boivent de la bière, 49 % des alcopops. Le goût sucré et fruité de ces boissons appelées aussi ready to drink ou breezers encourage les jeunes à boire.

Face à cette situation, le ministre Jean-Claude Marcourt, avec l’équipe de l’ASBL Excepté Jeunes, prépare une action qui va consister à aller rencontrer les étudiants sur les campus des hautes écoles et universités en Communauté française d’ici à la fin de l’année scolaire.

Sur le terrain, les éducateurs seront rejoints par des témoins surprises. Le ministre liégeois souhaite renforcer la sensibilisation et la responsabilisation des jeunes adultes. Il n’entend pas jouer le “trouble-fête ”. Il veut que les jeunes puissent prendre leurs décisions en citoyens responsables. Il n’est donc pas question de faire de la répression mais bien d’offrir un véritable service préventif aux jeunes !

Plusieurs outils originaux et pédagogiques sont déjà utilisés par l’ASBL Excepté Jeunes, comme des lunettes spéciales simulant les effets sur la vision (et donc sur la conduite sous effet d’alcool). Elles peuvent simuler les effets avec 0,8 ou 1,5 ‰ d’alcool dans le sang. À vous de savoir vous arrêter… à temps.

13:21 Écrit par Fabian MARTIN | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

01/02/2011

Infor Jeunes : Forum aux Professions

Forum aux professions - Publi Namur 2 02 2011.JPG

23:36 Écrit par Fabian MARTIN dans Jeunesse | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

27/01/2011

Quand l'asbl inspire...

 

excepté2.jpgexcepté3.jpg

excepte4.jpg 

 

 

 

 

 

Photos de Hélène DEHON

14:19 Écrit par Fabian MARTIN | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

L'Avenir-27 décembre 2010: Un Noël magique et plein de sens

groupe 3.JPGNAMUR - L'Association «Excepté Jeunes» a organisé, samedi, à Belgrade, son 7e Noël solidaire. Un vrai Noël, autour de ceux qui ont peu vu le père Noël.

Il faut le faire. Loin des tables dorées, dressées dans des intérieurs cossus, une trentaine de bénévoles de l'ASBl «Excepté Jeunes» a invité, samedi, plusieurs dizaines de personnes seules, isolées ou simplement peu gâtées par la vie, à venir les rejoindre dans la salle Guisset de Belgrade. À la tombée de la nuit, celle-ci ressemblait à un petit miracle de générosité et de don de soi : tandis que leurs protégés assistaient à une séance de cinéma, en ville, les bénévoles disposaient sur des étals jouets, vêtements et provisions alimentaires. C'était émouvant de voir ce fourmillement de bonnes volontés, à l'oeuvre d'un «vrai» Noël chrétien, rejoignant au plus profond de lui le message d'espérance de cette fête de l'Amour fait enfant.

Ils ont été plusieurs dizaines de Namurois, issus de la région, à venir s'attabler dans la salle Guisset, devant un bon repas trois services. Toute l'année, ils dépendant des services sociaux, des Restos du coeur, de l'association Saint-Vincent de Paul et d'autres services d'aide aux plus démunis.

Ils sont venus avec leurs enfants à ce rendez-vous de la solidarité et, sans cette merveilleuse invitation, ils seraient sans doute restés seuls. Noël aurait été un jour comme les autres, gris et morne.

Les bénévoles, quels qu'ils soient, jeunes et moins jeunes, viennent trouver au sein de ce Noël solidaire un sens à la fête.

«Quand on y a goûté, à cette joie des autres, on ne peut plus faire autrement» commentait samedi soir Fabian Martin, le responsable de l'ASBL.

Le bus est sorti, merci le TEC

Ils ont tous bravé la neige et le froid pour donner un peu de leur temps aux autres.

Dès le matin, Fabian Martin a dû téléphoner d'urgence à un responsable des TEC afin qu'un bus, en dépit des mauvaises conditions climatiques, puisse quand même acheminer à Belgrade la centaine de convives attendus. La veille, l'angoisse serrait les coeurs des organisateurs : «Le bus pourra-t-il sortir?» Et bien oui, il est sorti. Alléluia.

Fabian Martin salue la solidarité des grandes surfaces et des petits commerces, qui ont bien voulu mettre leurs invendus à la disposition de l'ASBL. C'était notamment le cas de l'incontournable Maison des desserts du coeur de Namur. Il n'y aurait pas eu pareil Noël sans ces chaînes de solidarité patiemment organisées tout au long de l'année pour récolter des vêtements, des chaussures, des jouets. Le 25 décembre, ils sont offerts à ceux que le Père Noël a oubliés dans sa tournée. Il s'agit d'une omission, d'une injustice, que l'ASBL «Excepté Jeunes» refuse et veut chaque année réparer, en n'écoutant que son grand coeur.

Ce fut au bout du compte un Noël magique dans une société souvent décriée pour son égocentrisme, son individualisme et son manque de générosité.

Un Noël blanc qui a dû réconforter les désenchantés de l'existence et ceux qui se désespèrent de la perte des valeurs ou de l'indifférence des plus riches. Un Noël qui a fait un pied de nez a la mauvaise conjoncture économique et aux scénarios du pire. Plus que jamais, l'esprit de Noël cristallise l'espérance en l'avènement d'un monde meilleur et plus juste. À Belgrade, on l'a entendu souffler... P.W.

14:02 Écrit par Fabian MARTIN dans solidarité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

L'avenir 14/01/2011 : 50 jeunes chez «Excepté Jeunes»

 

excepte1.jpg

SAMBREVILLE - Les stages organisés par Excepté Jeunes connaissent de plus en plus le succès. Les animateurs ne sont pas étrangers à ce phénomène.

Durant les vacances de Noël, certains ont travaillé, d'autres ont pris du bon temps. Dans la première catégorie, vous pouvez mettre les animateurs de l'ASBL Excepté Jeunes. Dans la deuxième catégorie, en fin de compte la plus agréable, il faut y mettre la cinquantaine d'enfants qui ont participé au stage organisé par cette association très dynamique qu'Excepté Jeunes. Son président, Fabian Martin, était particulièrement heureux du succès rencontré par cette initiative : « Nous nous sommes adressés en priorité aux enfants fragilisés de la région de la Basse-Sambre, en leur proposant des ateliers d'animations sur les sites d'Arsimont et au Parc résidentiel du Lac de Mettet. Et c'est avec plaisir que nous avons constaté l'engouement que cela a suscité : une cinquantaine d'enfants a ainsi fréquenté ces stages durant ces deux semaines de vacances scolaires d'hiver. Il faut souligner la belle mobilisation de toute l'équipe d'encadrement d'Excepté Jeunes. Toutes ces personnes ont été sur le pont et se sont retroussé les manches pour transformer les journées des enfants en véritables contes de fées. » Parmi les journées à épingler, il y a celle du 30 décembre. Ce jour-là, tous les enfants qui participaient à ces stages de vacances ont été conviés à une journée exceptionnelle.

Au programme de cette journée festive, une matinée de défoulement dans un centre récréatif sambrevillois, suivie d'un repas lasagnes et ponctuée par la projection du dessin animé Raiponce au cinéma Caméo de Tamines. Bref, une belle journée offerte par Excepté Jeunes, durant laquelle les petits comme les plus grands enfants se sont régalés.Th.C.

13:54 Écrit par Fabian MARTIN dans Jeunesse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/07/2010

"Excepté Jeunes" : fournisseur de "bien être" au sein des zones HP fragilisées

portes ouvertes EDD Mettet juin 2010

20:40 Écrit par Fabian MARTIN dans Jeunesse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/12/2009

Excepté Jeunes : actions de solidarité 2009

Solidarité version light 09

22:44 Écrit par Fabian MARTIN dans solidarité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

16/06/2009

"Excepté Jeunes" dans ses locaux rénovés mis à disposition par la Commune de Sambreville

EJ inauguration

EJ inauguration 2

 

Excepté-jeunes

Excepte Jeunes asbl

siège social : Rue A. Nelis, 158 - 5001 Belgrade

 071/711.935

excepte.jeunes@swing.be

www.exceptejeunes.be

 

Avec le soutien de:

 la Commune de Sambreville

la Région Wallonne

la Ville de Namur

22:28 Écrit par Fabian MARTIN dans Jeunesse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/12/2008

Camping de Mettet - Objectif : enrayer l'exclusion et retisser le lien social

St-Nicolas Camping Mettet blog 2

18:11 Écrit par Fabian MARTIN dans Jeunesse | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

30/11/2008

Ruban Rouge : Journée mondiale de lutte contre le sida

Découvrir les outils de la Journée mondiale de lutte contre le sida

"C'est l'exclusion qu'il faut exclure et non les séropositifs"

Le sida contamine encore 1000 nouveaux Belges par an.

Il ne se guérit toujours pas ! Plus que jamais, il faut continuer à se protéger et utiliser le préservatif.

Pour la journée d'action de la lutte contre le sida de cette année, la SNCB a dédié ce samedi un wagon de la ligne Liège-Lille (via Namur et Charleroi). Décoré du ruban rouge, le signe de la lutte et de la solidarité que tous devraient témoigner vis-à-vis des personnes infectées, la voiture était transformée pour la cause en stand de prévention. Chaque voyageur s'est vu offrir le ruban rouge ainsi qu'une pochette de prévention (contenant bien sûr le préservatif).

À Namur, un stand d'information s'est tenu toute la journée dans le hall central de la gare. La plate-forme prévention sida « Vivre ensemble, un autre regard sur les séropositifs », y était également présentée.

Infos pratiques, questions prévention et dépistage :

Coordination Provinciale Sida Assuétudes
Tél : 081/ 721 621- Fax : 081/ 721 620
4, rue Dr Haibe –5002 St SERVAIS
E-mail : sida.toxicomanie@province.namur.be

 

Plate-Forme Prévention Sida asbl
151, rue Jourdan
1060 Bruxelles
Belgique

tél: 02/733.72.99 / fax: 02/646.89.68

e-mail: info@preventionsida.org
site: www.preventionsida.org

 

 

13:18 Écrit par Fabian MARTIN dans solidarité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

26/11/2008

Campagne Ruban blanc : pour la lutte contre les violences faites aux femmes

violences_femmes_banner

Campagne Ruban blanc

Dans le cadre de la semaine internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, l'asbl "Excepté Jeunes" - soutenue dans son initiative par le Collège communal de Sambreville - a assuré une action de sensibilisation grand public sur le marché d'Auvelais ce mercredi 26 novembre en matinée.

En collaboration avec la Cellule égalité des Chances de la Province de Namur, Les membres d'"Excepté Jeunes" ont invité les passants à partager un petit moment convivial autour d'un café chaud entamant la discussion sur la problématique des violences entre partenaires.

Des pin's "Ruban blanc" ainsi que des cartes informatives mises à la disposition de l'asbl par la cellule "Egalité des chances" de la Province de Namur ont été distribués.

Rappelons que les violences conjugales restent une problématique préoccupante, en effet, rien que pour l'arrondissement judiciaire de Namur, 50 nouveaux P.V. concernant des cas de violences conjugales arrivent chaque semaine au Parquet.

Autre fait interpellant : des jeunes mineurs d'âges sont de plus en plus souvent auteurs de ces faits de violences à l'encontre de leur compagne.

Face à un tel constat et toujours soucieux d'oeuvrer dans le domaine de la prévention à l'attention des jeunes, l'asbl "Excepté Jeunes" vient à ce titre de concevoir un outil pédagogique audio-visuel de sensibilisation aux violences dans les relations amoureuses.

Plus d'info, n'hésitez pas à me contacter !

 

21:27 Écrit par Fabian MARTIN dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

02/11/2008

4ème festival du cirque de Namur : une soirée de rêve pour les plus démunis ...

 

 

cirque 2008Le quatrieme Festival du cirque de Namur a installé son chapiteau à Namur sur l'Esplanade de la Citadelle du 24 octobre au 2 novembre 2008 pour toutes les vacances de Toussaint.

Les chevaux, buffles, éléphants, tigres mais aussi jongleurs, trapézistes, clowns en acrobates ont cette année encore fait rire et rêver les plus démunis de notre Ville ...

Une action organisée par "Excepté Jeunes" et avec la précieuse collaboration du responsable du Festival du Cirque, Emmanuel Horwood et le TEC Namur Luxembourg !

 

cirque 2008  - article publi namur

18:00 Écrit par Fabian MARTIN dans solidarité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/10/2008

La renaissance d'Infor Jeunes Namur ... nouvelle implantation à Andenne

BibliAnd081015

14:17 Écrit par Fabian MARTIN dans Jeunesse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/09/2008

Excepté Jeunes : "Opération sauvetage" pour les jeunes dans le cadre des fêtes de Wallonie !

opération sauvetage 2008

18:36 Écrit par Fabian MARTIN dans Jeunesse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

25/08/2008

Infor Jeunes Namur : Guide de l'enseignement 2008 - 2010

La nouvelle édition du guide de "L'enseignement dans tous les sens" est arrivée !

guide de l'enseignement - format web blog

Guide de l'enseignement 2008 2010

 

« L’Enseignement Dans Tous Les Sens » répertorie - en près de 300 pages - les offres d’enseignement tous réseaux confondus : 428 écoles fondamentales, 73 écoles secondaires, 14 Hautes écoles, 2 universités et 20 écoles de promotion sociale.

Le guide contient également une mine de détails pratiques : les heures de garderie et d’études, les repas complets dans le fondamental mais aussi le montant du minerval dans le supérieur, les options dans le cycle secondaire, …

Divers textes expliquent l’organisation des études, la question de l’obligation scolaire, les programmes jeunes européens, les demandes de bourses d’études, ...

Ce guide est disponible au Centre Infor Jeunes Namur ou dans ses points relais :

Infor Jeunes Namur
rue du Beffroi 4
5000 Namur

Permanences :

Lundi au vendredi : 10h à 17h
Le samedi : 10h à 13h
 
Tel: 081/22.38.12
Fax : 081/22.41.22
IJ Nam

15:51 Écrit par Fabian MARTIN dans Jeunesse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23/07/2008

La foire de Namur pour tous les enfants !!!

Foire avec les enfants Resto 24 juillet 2008

Excepté Jeunes travaille notamment au développement de la citoyenneté responsable chez les jeunes en conscientisant et activant un maximum de jeunes au travers de grandes thématiques dont celle de lutter contre la pauvreté et contre toute forme de discrimination.

Excepté Jeunes organise donc des actions de Solidarité et de retissage des liens sociaux.

Concrètement, à travers ses principales actions, un soutien tout particulier au Resto du cœur de Namur et plus particulièrement ses bénéficiaires est assuré via diverses activités durant l'année :

 
 
La Foire pour TOUS !
 
Depuis 4 ans notre association de jeunesse - avec la précieuse  collaboration des forains de la Foire de Namur - invite et encadre les enfants les moins favorisés de notre Ville (issus des familles bénéficiaires du Resto du coeur de Namur) 
 
... pour que la Foire soit accessible à tous les enfants ... 
 
Cette année, c'est ce jeudi 24 juillet après-midi que le groupe a démarré du Resto du coeur - Rue de Bomel - vers le site de la foire. 
 
Au programme : Rires, divertissements et émotions

 

foire enfants resto du coeur

16:18 Écrit par Fabian MARTIN dans Jeunesse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/07/2008

Envie de bouger au mois d'août ?

 

Envie de bouger au mois d'août ?

Posez votre candidature pour un job d'été dans le Jura et participez à l'organisation de l'opéra Don Giovanni de Mozart (du 10 août au 1er septembre 2008 à Boncourt (Suisse) !


Infos et conditions :
Bureau International Jeunesse
www.lebij.be (rubrique Actualités)

Date limite de remise des candidatures : 31 juillet !
Contacts B.I.J. :
Sophie Evrard (sophie.evrard@cfwb.be ou 02 227 52 72) 
Laurence Hermand (laurence.hermand@cfwb.be ou 02 227 52 74)

13:56 Écrit par Fabian MARTIN dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

02/07/2008

Le secteur jeunesse en quelques mots ... suite


A côté des Maisons de Jeunes et Centres de Jeunes qui viennent de connaître des changements structurels (nouveau décret) voir sujet de mon blog (http://fabianmartin.skynetblogs.be/post/5867683/un-nouvea...), il y a les organisations de Jeunesse (également en vue d'être réformées) ainsi que l'ensemble des acteurs importants du secteur jeunesse ...

Voici quelques éclaircissements sur ce secteur pour lequel je m'implique :


Les organisations de jeunesse


Les organisations de jeunesse sont des ASBL reconnues par la Communauté française qui répondent à un certain nombre de conditions fixées par le décret OJ du 20 juin 1980 (décret fixant les conditions de reconnaissance et d’octroi de subventions aux organisations de jeunesse, ci-après décret OJ).

Le décret OJ a été modifié par le décret du 19 mai 2004. Cette modification portait sur trois axes : le subventionnement PACA (dont nous ne parlerons pas ici), la reconnaissance des confédérations et l’instauration de la CCOJ (voyez plus bas).

Actuellement, il existe 83 organisations de jeunesse en Communauté française. Elles ont toutes pour objectif final, et ce quels que soient les moyens utilisés, de contribuer au développement par les jeunes de leurs responsabilités et aptitudes personnelles afin de les aider à devenir des citoyens responsables, actifs et critiques (CRAC) au sein de la société. Les OJ s’adressent prioritairement aux jeunes de moins de 30 ans.

Il existe quatre catégories d’organisations de jeunesse selon le décret OJ. Pour être reconnue dans une de ces catégories, l’ASBL doit remplir des critères relatifs au nombre de membres touchés et aux zones géographiques concernées par les activités. Entre outre, les organes directeurs de l’OJ (assemblée générale et conseil d’administration) doivent être composés d’au moins 2/3 de moins de 35 ans.

Les quatre catégories d’OJ sont :

Les mouvements de jeunesse qui assurent la participation d’au moins 1500 membres inscrits au sein d’au moins 35 sections réparties dans 3 des 5 zones définies dans le décret OJ (Hainaut, Luxembourg, Namur, Liège, Bruxelles/Brabant wallon) ;
Les mouvements spécialisés qui s’adressent à une catégorie de jeunes bien définie par son milieu de vie et justifient d’une action spécifique correspondant aux besoins particuliers de ces jeunes. Ils doivent assurer la participation d’au moins 1000 membres au sein d’au moins 20 sections ou 5 centres d’enseignement supérieur répartis dans 3 des 5 zones ;
Les services de jeunesse qui exercent, dans 10 communes au moins, réparties dans au moins 3 des 5 zones, une activité régulière au service de la jeunesse ou des associations de jeunesse ou qui réalisent, dans au moins 3 des 5 zones, un total de 10 activités de formation de cadres ou de séjours d’animation, équivalant au moins à 50 journées de service de la jeunesse ou des associations de jeunesse ;
Les organisations de coordination qui rassemblent au moins 6 OJ collaborant sur la base de conceptions idéologiques, sociales ou politiques communes ou par l’application de méthodes et techniques communes, à la réalisation d’activités d’intérêt commun.
Il existe aussi des associations qui ne répondent pas à tous les critères du décret OJ mais qui mènent une activité spécifique en faveur des jeunes. Ces associations peuvent se faire reconnaître au titre de groupement. Cette reconnaissance ne donne pas droit aux subventions ordinaires annuelles mais à une aide ponctuelle pour des activités particulières.

Une fois reconnue, l’OJ bénéficie de subventions liées à l’emploi et au fonctionnement. Les OJ et les groupements sont soumis à une procédure de confirmation de la reconnaissance, tous les 3 ans pour les OJ et tous les 2 ans pour les groupements.

Depuis le décret modifiant du 19 mai 2004, il existe également une catégorie "confédération" destinée spécialement à représenter et valoriser les OJ au niveau de la Commission Consultative des Organisations de Jeunesse, la CCOJ (à ne pas confondre avec la catégorie "coordination"). Elles se distinguent par des conceptions idéologiques, sociales ou politiques différentes.

A ce jour, il existe quatre confédérations reconnues, à savoir :

la COJ : Confédération des Organisations de Jeunesse Indépendantes et Pluralistes (32 OJ membres) ;
le CJC : Conseil de la Jeunesse Catholique (15 OJ) ;
le RéSOJ : Réseau Socialiste des Organisations de Jeunesse (11 OJ) ;
la COJR : Confédération des Organisations de Jeunesse Réformatrices (6 OJ).
D’autres OJ ont décidé de n’appartenir à aucune confédération. Il existe néanmoins pour celles-ci un système de représentation auprès de la CCOJ.

 

Il faut mentionner que le décret OJ est en cours de réforme. Il s’agit de revoir les conditions de reconnaissance, de subventionnement des OJ et les catégories existantes.



La Commission consultative des organisations de jeunesse

La Commission consultative des organisations de jeunesse (CCOJ) a été créée par le décret du 19 mai 2004 et est entrée en fonction en décembre 2005.

La CCOJ a une mission de représentation sectorielle : elle est chargée de remettre, d’initiative ou sur demande du gouvernement de la Communauté française, des avis ou propositions sur des questions relatives à la promotion des OJ, à savoir essentiellement l’octroi des subventions, la reconnaissance et le retrait de la reconnaissance des OJ et de groupements de jeunesse, mais aussi l’emploi dans les OJ.

La CCOJ se compose de :

2 représentants par confédération reconnue (1 des 2 doit avoir moins de 35 ans) ;
9 membres répartis entre les confédérations, en fonction du nombre d’OJ affiliées ;
2 membres représentant toutes les OJ non confédérées ;
3 membres désignés par le gouvernement en raison de leur compétence en matière de politique de la jeunesse.
Une autre instance du même type a été créée en 2000 spécialement pour les maisons et centres de jeunes : la Commission consultative des maisons et centres de jeunes, la CCMCJ. Elle a pour mission de remettre des avis à la Communauté française sur l’octroi et le retrait de reconnaissance et les subventions des centres et maisons de jeunes. Elle est composée de représentants des fédérations reconnues de maisons de jeunes, de centres d’information des jeunes et de centres de rencontres et d’hébergement.


Le Conseil de la Jeunesse d’Expression française


Le Conseil de la Jeunesse d’Expression française (CJEF) a été créé par l’arrêté royal du 28 août 1977 (en remplacement du Conseil national de la jeunesse) et a pour mission de "promouvoir toutes les activités susceptibles d’assurer la participation des jeunes aux décisions qui les concernent".

Cette mission se caractérise principalement par la remise d’avis sur tous les thèmes concernant la jeunesse. Ces avis sont remis à la demande ou sur initiative propre aux pouvoirs publics, à savoir à la Communauté française, mais aussi aux Régions et à l’Etat fédéral. Les thèmes abordés concerne les politiques visant les jeunes comme l’emploi, le chômage, la dépénalisation des drogues, le piercing, etc. Le CJEF a donc pour mission de défendre et relayer le point de vue des jeunes.

Le CJEF fonctionne via une assemblée plénière et un bureau politique (équivalent d’un conseil d’administration). Toutes les OJ reconnues en Communauté française sont membres du CJEF. Leurs représentants siègent lors de l’assemblée plénière : un membre effectif par OJ qui doit avoir moins de 35 ans et un membre suppléant âgé de moins de 32 ans.

Plusieurs commissions thématiques (enfance, développement durable, emploi, éducation) et groupes de travail (démocratie-éducation citoyenneté, accès à la culture) ont été mis en place afin de dégager des lignes directrices dans la parole des jeunes.

Pour l’instant, cette instance d’avis est en voie de réforme dans le but, entre autres, de l’ouvrir à d’autres membres que les organisations de jeunesse, mais aussi de lui assigner de nouvelles missions de nature à susciter une participation plus grande des jeunes.

Pour obtenir plus d’informations sur le CJEF, consultez le site www.cjef.be.


Le Service de la Jeunesse

Au sein de la Direction générale de la Culture en Communauté française, un service est chargé plus spécifiquement de la mise en œuvre de la politique de jeunesse, il s’agit du Service de la Jeunesse. Le secteur associatif et particulièrement les organisations de jeunesse, les groupements et les confédérations, d'une part, les maisons et centres de jeunes, d'autre part, sont les interlocuteurs privilégiés du Service de la Jeunesse.

Celui-ci a pour mission de :

promouvoir et soutenir des associations, notamment par le biais de la reconnaissance des associations de jeunesse et l'octroi de subventions ordinaires ; l'octroi de subventions pour des projets spécifiques ou pour de la formation de cadres ; la mise à disposition de détachés pédagogiques (membres du personnel enseignant) auprès des organisations de jeunesse ; l'octroi de postes subsidiés ;
dialoguer régulièrement et consulter le CJEF, la CCOJ et la CCMCJ, instances représentatives du secteur ;
homologuer des brevets d'animateur et de coordinateur de centres de vacances et habiliter des organismes de formation ;
définir des axes et priorités de la politique internationale de jeunesse, en étroite collaboration avec la Direction générale de la Culture et le Bureau International Jeunesse.
Pour obtenir plus d’informations sur le Service de la Jeunesse, consultez le site www.servicejeunesse.cfwb.be.


En matière d’emploi
La présentation du secteur ne serait pas complète sans un mot sur la configuration du secteur des représentants des employeurs du secteur OJ et plus largement du secteur non marchand.

En vue de négociations bipartites sur les conventions collectives de travail (CCT) au sein de la Commission paritaire 329, les employeurs OJ/MJ et plus largement les associations de jeunesse sont représentés au sein de la FESOJ (Fédération des Employeurs du Secteur des Organisations de Jeunesse, des Fédérations de Centres de Jeunes et du Tourisme social www.fesoj.be). Il existe d’autres fédérations représentatives d’employeurs selon les différentes branches du secteur socioculturel : éducation permanente, centres culturels, ONG, associations sportives, télévisions locales, etc. La FESOJ (et les autres fédérations) siège au sein de la CESSOC (Confédération des Employeurs des Secteurs sportif et socioculturel, http://cessoc-extranet.be).

Les travailleurs, quant à eux, sont représentés par les organisations syndicales.

La CESSOC et les syndicats se retrouvent pour négocier, entre autres, des CCT relative au secteur socioculturel au sein de la Commission paritaire 329.02 (pour les associations du secteur non marchand francophone et germanophone). Ces CCT portent sur divers sujets, tels l’établissement de fonctions et de barèmes dans le secteur, le temps de travail, etc.

Plus d'info, n'hésitez pas à me solliciter ou consulter Infor Jeunes 081/24.25.90 - www.inforjeunes.be

 

 

Fabian MARTIN

Président de la Fédération Infor Jeunes Wallonie Bruxelles

12:22 Écrit par Fabian MARTIN dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/06/2008

En Marche ... pour soutenir les actions d'Excepte Jeunes

adeps 22 06 08

18:59 Écrit par Fabian MARTIN dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/05/2008

Un nouveau décret pour les Maisons de jeunes


les centres et maisons de jeunes

Ce sont des associations implantées localement qui ont pour objectif de favoriser le développement d’une citoyenneté critique, active et responsable, principalement chez les jeunes de 12 à 26 ans, par une prise de conscience et une connaissance des réalités de la société, des attitudes de responsabilité et de participation à la vie sociale, économique et culturelle.

Il existe trois type de Centres de Jeunes : la Maison de Jeunes, le Centre de Rencontre et d’Hébergement et le Centre d’Information des Jeunes.
Le rôle social et sociétal des Centres de jeunes est confirmé par quelques chiffres marquants: 188 Centres de Jeunes reconnus et subventionnés, plus de 500 travailleurs ETP et près de 10 millions euros de budget ainsi que et surtout des milliers de jeunes bénéficiaires.

Le Parlement de la Communauté française a adopté le 6 mai dernier (47 oui, 0 non et 27 abstentions) un décret très attendu par le secteur des Centres de jeunes.


Après un travail de concertation fructueux avec tous les représentants du secteur, le Ministre de la Jeunesse, Marc Tarabella, a proposé un texte visant à garantir la pérennité des Centres de jeunes.


Quelles sont les avancées de ce nouveau décret ?

Tout d’abord, mettre fin à une incohérence qui faisait qu’une association agréée n’était pas nécessairement subventionnée. Le double statut de « reconnaissance » et « d’agrément » est source de confusion et d’une surcharge administrative préjudiciable aux activités de terrain. La notion de « reconnaissance » est donc supprimée pour ne maintenir uniquement que la notion « d’agrément ».

Il faut savoir que depuis 2004, 13 Centres de Jeunes ont été reconnus mais non subventionnés en raison d’un flou juridique induit par l’ancien décret. Ainsi, des structures avaient des obligations légales mais ne percevaient pas de financement en vue d’accomplir leurs missions. L’agrément est désormais lié à la mise en œuvre d’un plan d’action quadriennal tout en étant subordonné au respect de conditions générales et particulières.

Ensuite, permettre une meilleure gestion financière du secteur. Les subventions seront dorénavant accordées selon des critères objectifs : la taille et le volume d’activités de ces Centres.

En plus de la pérennisation des associations existantes, du financement des 13 nouveaux Centres de Jeunes jusque-là reconnus mais non agréés, 3 nouvelles Maisons de Jeunes viennent d’être agréées.


Autres avancées, les horaires d’accueil des Maisons de Jeunes seront revus (en concertation avec le secteur) afin de mieux correspondre aux réalités de terrain et aux rythmes de vie des jeunes d’une part tandis que l’action des professionnels de la jeunesse sera renforcée en la fondant sur des objectifs pédagogiques, d’autre part.


Par ailleurs, le texte contient d’autres dispositions porteuses comme celles visant à améliorer l’articulation entre les Centres d’Information et les Maisons de Jeunes et celles renforçant la transparence des décisions d’agrément via l’établissement de critères clairs.



 

12:28 Écrit par Fabian MARTIN dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/04/2008

SOLIDARI'FETE 2008 (concerts gratuits ! ) : vendredi 18 avril Namur - Place Saint-Aubain

SOLIDARI'FETE 2008

        -  Avec la participation d'Infor Jeunes et d'Excepté Jeunes -

17:55 Écrit par Fabian MARTIN dans Jeunesse | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

03/04/2008

Excepté Jeunes : Souper de la Solidarité


SOUPER EJ 22 03 2008NV4Z6229

NV4Z6228

15:23 Écrit par Fabian MARTIN dans Jeunesse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/03/2008

Excepté Jeunes fait la fête aux enfants ...

Andenne Potins 27 Février 2008

18:25 Écrit par Fabian MARTIN dans Jeunesse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/02/2008

"Aime sans violence"

 

asv

Parce que 9 jeunes sur 10 savent de quoi on veut parler... mais se taisent!

Il est donc temps qu'on en discute et qu'on agisse!

Voici la campagne qui vient d'être lancée par la Direction de l'Egalité des chances et qui vaut mille fois ce petit détour... www.aimesansviolence.be

 

13:02 Écrit par Fabian MARTIN dans Jeunesse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/02/2008

Loveattitude : Porte ouvertes des centres de planning familial

 love attitude 14 02 08

Le 14 février, tous les centres de planning familial ouvrent leurs portes au public. Viens seul ou avec tes amis, découvrir l'équipe du centre de planning le plus proche de chez toi.

En plus des infos sur les services proposés par le centre, des jeux et des cadeaux t'y attendent !!

Que peux-tu trouver dans un centre ? 

La personne à l’accueil est disponible pour entendre ta demande et t’aider à la préciser. Elle pourra ensuite t’orienter vers diverses consultations : médicales, sociales, psychologiques, juridiques, de conseil conjugal, de sexologies, de médiation familiales ...

Clique ici pour trouver ton centre !

 

Plus d'infos : http://www.loveattitude.be/

 

13:58 Écrit par Fabian MARTIN dans Jeunesse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/01/2008

Infor Jeunes : "forum aux professions" le 22 janvier !

A l'attention des jeunes en orientation ou réorientation professionnelle :

- Rencontres et contacts directs avec plus de 180 professionnels et métiers

- Réponses aux interrogations personnalisées sur les réalités et spécificités des métiers

- Infos sur les études et formations

FAP Infor Jeunes

Renseignements : 

Infor Jeunes Namur

Rue du Beffroi, 4
5000 NAMUR

081/22.40.80

namur@inforjeunes.be

Fabian080112low


 

10:29 Écrit par Fabian MARTIN dans Jeunesse | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook |

09/01/2008

Je vous souhaite tout le Bonheur du Monde pour 2008 !

carte_voeux_2008 FAB

17:12 Écrit par Fabian MARTIN dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |